Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

Voyager en avion avec sa cigarette électronique : sous quelles conditions ?

 

Pour ceux qui voyagent régulièrement en avion, il est possible de voyager en avion avec sa cigarette électronique, même dans les airs. Avec l’essor de la cigarette électronique depuis quelques années, la plupart des voyageurs sont tentés de l’emmener partout dans leurs déplacements. D’ailleurs, la plupart ne peuvent pas s’en passer, au risque d’être tenté de se retourner vers la cigarette de tabac classique : grave erreur !

Néanmoins, la réglementation est stricte pour voyager en toute sécurité avec ce dispositif électronique. Découvrez-en les différentes conditions afin de pouvoir partir en toute quiétude, sans vous voir confisquer votre précieux matériel.

Que faire pour voyager en avion avec sa cigarette électronique : soute ou bagage à main ?

Lors de vos déplacements à l’étranger, vous devez conserver votre cigarette électronique dans votre bagage à main. D’ailleurs, les batteries de vapoteuses sont totalement proscrites en soute, depuis le 1er avril 2016, par décision de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

Cette mesure a été prise pour éviter le risque d’inflammation que cela représente avec la pressurisation et la dépressurisation. Certains départs de feu étant déjà survenus lors de la mise en route fortuite des e-cigarettes dans la soute, les compagnies aériennes ont bien retenu la leçon et ont, depuis, changé leur réglementation.

Pour voyager en avion avec sa cigarette électronique, sachez que vous n’êtes toutefois pas autorisé à la recharger durant votre voyage. Cela évitera également le risque d’incident en cas de surchauffe de votre dispositif.

De même, si vous possédez une batterie de rechange, conservez-la dans son emballage d’origine ou dans un emballage isolant et évitez surtout les mises sous tension intempestives. Mieux vaut donc garder un œil sur votre vapoteuse plutôt que de la laisser se balader dans votre sac sans surveillance. Laissez-la au repos jusqu’à votre arrivée à destination !

Il faut savoir que chaque compagnie aérienne et chaque destination peut imposer ses propres règles concernant le transport des cigarettes électroniques. Ainsi, certaines compagnies telles qu’EasyJet Jet ne voient aucun objection à l’emmener dans son bagage personnel tandis que d’autres pourraient vous refuser ce privilège. Il faut donc se renseigner auprès de la compagnie aérienne avant de voyager en avion avec sa cigarette électronique.

Pensez donc à vérifier, au préalable de votre déplacement, les conditions de votre compagnie. De plus, certaines destinations comme la Turquie ou encore le Brésil n’autorisant pas l’usage de cigarette électronique sur leur sol, inutile de l’emporter avec vous si vous vous rendez dans ces pays.

Voyager en avion avec sa cigarette électronique: Est-il possible de vapoter en vol ?

Voyager en avion avec sa cigarette électronique

S’il y a quelques années, il suffisait de faire les yeux doux à l’hôtesse de l’air afin de tenter d’obtenir l’autorisation de vapoter durant le voyage dans les airs, il n’est désormais plus possible de jouer de ses charmes pour cela.

L’interdiction de vapoter tient surtout à la gêne occasionnée pour les autres voyageurs, mais également au risque de déclencher les détecteurs de fumée avec la vapeurs produite. N’espérez même pas vapoter (en cachette) dans les toilettes, puisque ceux-ci sont également dotés de détecteurs de fumée.

Enfin, si certains vapoteurs ont développé des techniques de vapotage discrètes, telles que retenir la vapeur en réalisant une apnée afin que la quantité expirée soit minime, mieux vaut éviter de les tester en plein vol sans être certain de les maîtriser. Vous risqueriez de vous faire attraper, avec une certaine gêne et le risque de sanctions qui vont avec.

Voyager en avion avec sa cigarette électronique: Que faire de son e-liquide en vol ?

Comme vous le savez sûrement, voyager en avion avec une bouteille ou un flacon dans son bagage à main n’est possible que si celui-ci n’excède pas 100 ml, et devra être placé dans un sac en plastique d’1 litre maximum et de dimensions de 20 x 20 cm maximum. Pour faciliter son identification, mieux vaut avoir un flacon indiquant clairement le produit transporté et un sac totalement transparent.

Si vos flacons ont une contenance supérieure à 100 ml, il devront donc gagner votre valise et vous attendront sagement dans la soute. Dans ce cas, mieux vaut placer votre flacon dans une boîte en plastique, afin d’éviter les risques d’ouverture voire d’explosion de votre flacon avec les changements de pression atmosphérique. Il serait dommage de retrouver tous vos vêtements tâchés par du e-liquide, une fois arrivé à destination.

Pour ce qui est des clearomiseurs qui contiennent le e-liquide, il est préférable de les transporter vides, afin d’éviter les petites fuites. Sinon, le recours au sac ou à la boîte en plastique est recommandé. Si votre clearomiseur est rempli, il est préférable de la laisser en position verticale, ou d’en inverser la tête en bas : le tout est que son entrée d’air se situe en haut. Vous éviterez ainsi le risque qu’ils se fissurent ou qu’ils se vident de leur liquide.

Quelques rappels pour voyager en avion avec sa cigarette électronique sereinement

Voici les quelques règles d’usage à destination des vapoteurs-voyageurs, à garder en tête avant de préparer votre bagage.

  • votre cigarette électronique ne doit pas vous quitter durant le vol.
  • les batteries et accus sont interdits de voyage en soute.
  • les e-liquides peuvent être transporter dans votre bagage à main ou en soute, à condition de les stocker dans des sacs ou des boîtes en plastique respectant les normes établies.
  • il est totalement interdit de vaper durant le vol.
  • il est également proscrit de recharger votre cigarette électronique durant votre voyage.

Chers vapoteurs, vous êtes désormais prêts à vous envoler, sans plus aucunes questions concernant le transport de votre dispositif de vapotage. Alors, bonnes vacances !

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.