Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

La toux avec la cigarette électronique

pourquoi-je-tousse-quand-je-vape

 

Tout ce que vous avez voulu savoir sur la toux avec la cigarette électronique

Pourquoi vapoter fait tousser ?

De nombreux fumeurs essaient la cigarette électronique pour arrêter le tabac. Malheureusement, les premières tentatives de vapotage se soldent souvent par des quintes de toux avec la cigarette électronique. C’est d’ailleurs étrange parce qu’on n’imagine pas que la vapeur d’eau de la cigarette électronique puisse faire tousser plus que la fumée de tabac. Mais pourquoi vapoter fait donc tousser ? Quelles sont les véritables causes de cette toux avec la cigarette électronique? Comment identifier les causes de cette toux pour mieux la prévenir ? Voilà ce que nous allons voir dans cet article.

Comment expliquer la toux de vapotage ?

La toux est un phénomène naturel réflexe qui nous permet d’une part d’évacuer les substances encombrantes de nos voies et de nos organes respiratoires. Elle se caractérise d’autre part par une réaction à des irritations des voies aériennes comme la gorge par exemple. On parle de toux grasse ou toux encombrée lorsque la réaction s’accompagne d’une évacuation de glaires ou de mucosités. Dans le cas d’une toux d’irritation des voies respiratoires, on parlera de toux sèche.

La toux avec la cigarette électronique est en l’occurrence une toux causée par un facteur irritant extrinsèque : la vapeur de la cigarette électronique. Les poumons étant habitués à la fumée de cigarette, réagissent violemment à l’ingestion de cette nouvelle substance pour plusieurs raisons. La première est liée à l’habitude du fumeur d’inspirer la vapeur d’eau comme s’il s’agissait d’une bouffée de cigarette. Or, la vapeur et la fumée sont des substances de nature et de densité différente. La première est sèche alors que la seconde est dense. Aussi, la chaleur produite par la combustion de la cigarette diffère de celle produite par les vapoteuses. Et l’erreur des vapoteurs débutants est souvent de vapoter comme s’ils fumaient.

Autre facteur de la toux avec la cigarette électronique : les inflammations chroniques des voies respiratoires provoquées par un tabagisme actif et durable. En effet, fumer cause des lésions dans les poumons et les voies respiratoires. Tant qu’elles ne sont pas guéries (arrêt du tabagisme), ces lésions restent sensibles. Ce qu’il faut savoir, c’est que les cigarettes contiennent des antitussifs qui empêchent de tousser. En revanche, la vapeur des cigarettes électroniques n’en contient pas et c’est la nicotine présente dans le liquide de vapotage qui stimule la toux au moment de l’inhalation.

Par ailleurs, si la toux avec la cigarette électronique est courante chez les vapoteurs débutants, elle n’en est pas pour autant irréversible. Endommagés ou détruits par les goudrons contenus dans les cigarettes, les cils vibratils des bronches dont le rôle est d’expulser les débris ou poussières indésirables de l’organisme, ne peuvent pas exercer correctement leur fonction tant que le sujet fume. Aussi, vapoter au lieu de fumer permettra aux cils vibratils de recouvrer progressivement leur fonction et de rendre inutile le réflexe de toux en partie causée par la présence des goudrons présents dans les cigarettes classiques.

Comment identifier les causes de sa toux avec la cigarette électronique ?

Il existe différentes raisons pour lesquelles un vapoteur débutant peut tousser. Savoir les identifier est le meilleur moyen de se prémunir contre de vilaines quintes de toux. Cela permet aussi d’éviter le découragement des personnes souhaitant arrêter de fumer par le moyen du vapotage.

La première raison de cette toux réflexe est souvent liée à l’inhalation d’un produit encore inconnu de l’organisme. Réagissant de la même manière que lors de la première fumée de cigarette, les poumons rejettent les produits étrangers inhalés pour protéger l’organisme. Cette réaction n’étant pas jugulée par les produits antitussifs éventuellement contenus dans les cigarettes, elle est d’autant plus marquée dans le cas d’inhalation d’e-liquides ne contenant pas ce type de substances antitussives.

D’autre part, un liquide de vapotage mal dosé en nicotine peut être responsable du phénomène de toux avec la cigarette électronique. Le corps n’étant pas habitué à la surdose de nicotine par rapport à l’apport habituel procuré par la cigarette, peut donc réagir en toussant. En effet, vapoter n’est pas fumer : les cigarettes filtre retiennent mieux par exemple la quantité de nicotine qui arrive aux poumons alors que le vapotage permet l’absorption de la substance dès contact avec les muqueuses de la bouche. Comme on peut s’en douter, la quantité de nicotine absorbée n’est pas identique selon le mode d’absorption. Les réactions se manifestent donc plus ou moins violemment selon les cas.

Entrant dans la composition de la plupart des e-liquides, le propylène glycol est une molécule non toxique couramment utilisée pour ses propriétés humectantes. Attirant l’eau, le propylène glycol concentre ainsi facilement les arômes qui y sont contenus. En revanche, dans de rares cas, il peut entraîner un assèchement des muqueuses susceptible d’irriter la gorge des personnes hypersensibles et donc provoquer la toux.

Comment prévenir la toux avec la cigarette électronique ?

toux avec la cigarette électronique

Une fois la cause identifiée, il est plus facile de trouver la solution adaptée pour prévenir la toux liée au vapotage des débutants. Voici donc un tour d’horizon des méthodes existantes pour apprendre à vapoter sans tousser.

Adapter sa façon de vapoter

Étant donné que la vapeur de l’e-cigarette est plus épaisse et dense que la fumée de cigarette, il faut adapter sa façon d’inhaler la vapeur en l’aspirant plus lentement et plus longtemps. Pourquoi ? Parce que le tirage d’une cigarette normale est plus serré que celui d’une cigarette électronique à cause de la chaleur liée à la combustion. Celui de la cigarette électronique est différent car la vapeur est refroidie au contact de l’air. Donc plus vous tirez fort, plus le mélange d’air et de vapeur irrite les voies respiratoires et provoque la toux.

Une autre méthode pour éviter de tousser avec la cigarette électronique consiste à vapoter par inhalation directe : au lieu de garder la fumée en bouche avant de l’inspirer, inspirez directement la vapeur dans vos poumons en utilisant votre e-cigarette comme vous le feriez avec une paille.

Changer son dosage en nicotine et remonter ensuite au bon niveau

Si c’est le dosage de nicotine de votre e-cigarette qui est responsable de la toux, utilisez des e-liquides contenant de faibles taux de nicotine ou ne contenant pas de nicotine du tout. Lorsque votre corps se sera habitué au vapotage, vous pourrez adapter le dosage en fonction de vos besoins. Il est généralement recommandé aux débutants d’utiliser des liquides dosés à 6mg/ml dans un modèle de 20 watts.

Vous pouvez aussi vous tourner vers les e-liquides aux sels de nicotine. En effet, ces derniers sont particulièrement adaptés aux gros fumeurs ayant besoin d’un taux élevé en nicotine car ils permettent d’atteindre rapidement la concentration ad hoc de nicotine dans le sang ce qui facilite le sevrage, tout en limitant la sensation de manque au cours de la journée. L’absence de hit permet d’utiliser tout de suite des dosages élevés de nicotine sans que ce soit désagréable, et de ne pas ressentir de manque. Cela facilite l’arrêt immédiat du tabac, et limite les usages mixtes associant e-cigarette et cigarette classique. Les e-liquides aux sels de nicotine permettent d’améliorer la délivrance de nicotine avec des e-liquides fortement dosés en nicotine (20mg/maximum en Europe) en réduisant le hit.

Si votre toux est provoquée par un mauvais dosage du taux de propylène glycol, préférez un liquide contenant plus de glycérine végétale. Dans ce cas, même si la puissance du “hit” (sensation de grattement en gorge et contraction du larynx provoqué par l’inhalation de fumée de cigarette classique) est moins forte (la vapeur est dans ce cas plus dense), cela vous fera moins tousser. Optez dans ce cas pour un dosage composé à 50% de propylène glycol et 50% de glycérine végétale (voire sans propylène glycol du tout) pour éviter d’entretenir l’irritation de vos voies respiratoires.

Dans l’absolu, si vous souhaitez essayer le vapotage pour arrêter de fumer, n’hésitez pas à demander conseil aux professionnels, vérifiez soigneusement la composition et l’origine de vos e-liquides et demandez à tester les liquides. Pensez aussi à vous hydrater correctement car les propriétés humectantes du propylène glycol ont tendance à assécher les muqueuses. Enfin, consultez absolument un médecin si les symptômes persistent.

 

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.