Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

Les Médias et la Cigarette électronique

medias presse ecigarette

On ne compte plus le nombre de débats inhérents à la prétendue nocivité de la cigarette électronique. Or, si celle-ci suscite toujours à l’heure actuelle autant de méfiance, l’une des raisons potentielles  est à chercher du côté des médias qui entretiennent à l’envi la suspicion autour de l’e-cigarette.

Des enquêtes édifiantes

Maints journaux parmi les plus célèbres au monde publient régulièrement dans leurs pages des enquêtes scientifiques dont l’objectif est d’alerter la population vis-à-vis des dangers que représenterait l’e-cigarette. Ainsi, le New York Times a publié en janvier 2014 une enquête stipulant que pas moins de 1350 individus auraient été intoxiqués en inhalant les liquides présents au sein des cigarettes électroniques.

De même, une autre étude en provenance des Etats-Unis, estime avoir démontré, à partir d’un échantillon de population comprenant 949 fumeurs, l’inefficacité de l’e-cigarette chez les personnes désireuses de pallier leur addiction au tabac.

Or, loin d’être cantonnées aux médias américains, les études suivantes sont reprises au sein de la presse française avec moult titres accrocheurs.

Une crédibilité douteuse

Néanmoins, bien que les médias susdits affirment, avec études scientifiques à l’appui pour étayer leurs allégations, être les hérauts de la vérité, les articles qu’ils publient méritent d’être fortement nuancés.

Ainsi, le bilan de 1350 personnes empoisonnées par les e-liquides évoqué dans le New York Times oublie de préciser qu’il s’agit uniquement d’enfants ayant absorbé directement le produit et non des fumeurs ayant recouru à l’e-cigarette et par conséquent “vapoté” le liquide. Le phénomène relève donc davantage de l’accident domestique que d’un péril pour la santé publique, d’autant plus que les flacons de e-liquide en France s’avèrent conformes à la législation en arborant des logos indiquant leur toxicité et en étant munis de bouchons de sécurité.

Des répercussions néfastes

Les nombreux articles assimilant les e-liquides à des poisons ont des répercussions assez néfastes pour les cigarettes électroniques. En effet, la population pouvant être influencée par les médias, nourrit, suite à la publication de certaines études alarmistes, une défiance ponctuellement accrue à propos des e-cigarettes. Quel vapoteur n’a pas eu à subir les assauts de personnes qui savaient mieux que tout le monde la dangerosité de ce produit ou tout simplement de personnes curieuses qui n’osent pas parce qu’on ne sait pas?

S’il est difficile de tirer des conclusions hâtives, il est toutefois bon de comprendre pour quelles raisons maints médias vouent aux gémonies l’e-cigarette. D’aucuns expliquent une telle haine en invoquant des intérêts financiers visant à réorienter les fumeurs vers l’achat de produits taxés.

En tout cas, le débat reste ouvert et l’e-cigarette n’a certainement pas fini d’échauffer les esprits.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.