Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

Les dangers de la cigarette électronique?

dangers de la ecigarette

Le Dr Konstantinos Farsalinos, chercheur du Centre de Chirurgie Cardiaque Onassis en Grèce et de l’Hôpital Universitaire de Gathuisberg en Belgique, a commenté dans une interview à « Voxpopuli » ce qu’il pense sur la question des cigarettes électroniques. Et il n’est pas le seul professionnel… Quels sont réellement les dangers de l’utilisation de la cigarette électronique?

En France, plus de 1 000 000 personnes « vapotent » actuellement et les chiffres ne cessent d’augmenter. Ce secteur a déjà créé plus de 2 500 emplois directs en temps de crise. Les entreprises françaises ont convenu de ne pas développer de modèles attrayants pour les jeunes, car c’est un produit pour adultes  qui veulent cesser de fumer.

Restrictions: quels dangers?

Selon le Dr Farsalinos, les cigarettes électroniques ne brûlent aucune substance, contrairement aux cigarettes classiques. Il n’existe actuellement aucune preuve scientifique permettant de soutenir l’interdiction de l’utilisation de l’e-cigarette dans des endroits clôts, car la vapeur n’est pas nocive pour le « vapoteur passif ». Les restrictions ne désamorcent pas la consommation, mais les fumeurs perçoivent comme une punition, l’interdiction de l’utilisation d’une alternative moins nocive. Un règlement s’impose en vue d’assurer la qualité et la sécurité des produits ainsi que de fournir des informations et une éducation adéquate à la société. Il semble donc inapproprié de punir l’utilisation d’une alternative moins nocive.

Dangers pour les Jeunes

Plusieurs données montrent que l’adoption de la cigarette électronique par les jeunes n’est que tout à fait minime, mais selon le Dr Farsalinos, ceci n’est pas de la science ; une bonne réglementation et des normes appropriées sur la publicité ainsi que l’éducation des consommateurs informant que l’e-cigarette devrait être utilisée uniquement comme un substitut du tabac, sont des actions essentielles pour qu’évolue favorablement la situation actuelle. La cigarette électronique est beaucoup moins addictive et moins nocive que le tabac, il ne serait donc pas logique qu’elle soit réglementée de la même manière.

Les fumeurs fument pour la nicotine et meurent de la fumée…

En ce qui concerne les cas de pneumonie relevés, il est scientifiquement impossible que le glycérol puisse causer une pneumonie lipidique. De toute façon, des millions de personnes utilisent des cigarettes électroniques et seulement deux cas de pneumonie seraient apparus au cours des dernières années. Il n’y a aucune comparaison entre les risques pour la santé du tabac et l’e-cigarette.

La nicotine n’est pas une substance carcinogène, c’est seulement la cause de la dépendance. Il est préférable d’utiliser la nicotine d’une forme plus sûre, plutôt qu’avec la cigarette traditionnelle. Sur ce point, les médecins disent souvent « Les fumeurs fument pour la nicotine, mais meurent de la fumée ».

E-Cigarette: danger d’un médicament?

Les e-cigarettes ne sont pas des médicaments, elles sont utilisées comme un substitut du tabac et ne devrait donc pas être vendues dans les pharmacies. Leur acquisition devrait être facilitée, sans cela l’utilisateur continuera à fumer du tabac. Si elles deviennent des médicaments, leur disponibilité en sera sévèrement limitée, l’évolution des dispositifs et des fluides ainsi que l’innovation technologique sera contingentée et restreinte.

En bref: utilisons aussi notre sens commun

Davantage d’études et recherches sont nécessaires sur tout ce qui concerne ce produit, mais cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas utiliser notre sens commun et admettre que, sur la base des preuves disponibles, les cigarettes électroniques sont moins nocives que le tabac.

Il existe de nombreux intérêts divergents qui se retrouvent en jeu. La cigarette électronique est le sujet habituel de critiques et de soupçons de toutes sortes dans le but de tenter d’endiguer sa propagation, ou au moins, de limiter d’une façon stricte son utilisation, sans exclure la possibilité d’augmenter sa fiscalité, comme cela est actuellement le cas du tabac. En ce sens, l’un des principaux arguments utilisés par les ennemis de la e-cig, est de jeter le doute sur ses supposés effets nocifs sur la santé.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.