Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

La désinformation sur la e-Cigarette

intox

Nous nous sommes posés la question ces derniers jours: est-ce à nous, vendeurs et vapoteurs, de répondre à ce système de désinformation qui se joue depuis le succès de la cigarette électronique? Est-ce notre rôle? Attendons-nous des commerçants qu’ils soient aussi relais d’informations que le net?

Si vous lisez ceci, vous avez déjà votre réponse! Et oui, le marché émergent de la cigarette électronique et le rôle du privé dans ce succès qui est un grand pas pour la santé (publique?!) nous impose de changer le modèle de nos commerçants traditionnels.

Ce que vous avez lu :

Vous avez tous lu les articles alarmants relayés au moins par 20 organes de presse ces derniers jours sur l’empoisonnement au e-liquide nicotiné en Amérique mais aussi l’inefficacité (prouvée sic!) sur les fumeurs . Cela a presque fait disparaître les polémiques sur les dernières municipales! Comme quoi…
Mais de quoi parlait tous ces articles….

Petit florilège du web:

Cigarette électronique: le liquide à la nicotine, un poison mortel
Ce mélange de nicotine associé à un cocktail d’arômes, de colorants et de produits chimiques variés comme des solvants constitue une neurotoxine puissante. Ingéré ou absorbé par la peau, il peut causer des vomissements, des convulsions, voire la mort dans certains cas. De petites quantités, même diluées, peuvent tuer un jeune enfant, et une cuillère à soupe serait létale pour un adulte […] Une véritable bombe alors que la cigarette électronique, pourtant controversée, connaît un succès fulgurant aux États-Unis ou encore en Europe.
Le Point.fr 28 Mars 2014

 

Cigarettes électroniques: des cas d’empoisonnement qui inquiètent
Les dangers qu’encourent les vapoteurs ne sont peut-être pas où on les croyait. Le liquide contenu dans les fioles de ces cigarettes est montré du doigt pour sa toxicité. Au Etats-Unis en 2013, 1414 intoxications accidentelles ont été recensées et 651 pour le début de l’année 2014 selon des chiffres rapportés par Sciences et Avenir.

TF1.fr 27 Mars 2014

Très fort, le site de TF1 vous propose même un revisionnage d’une séquence sur l’étude de 60 Millions de consommateurs, remis en cause depuis. Ce n’est plus de l’information, c’est de l’intox!

La cigarette électronique n’est pas le remède pour arrêter de fumer

Arrêter de fumer grâce à la cigarette électronique n’apparaît pas efficace. C’est ce que semble démontrer une étude réalisée aux États-Unis.

Selon cette étude en effet, publiée dans le « Journal of the American Medical Association Pediatrics » (JAMA), les utilisateurs de la cigarette électronique ne sont pas plus nombreux à renoncer au tabac que les autres fumeurs

Les Echos.fr 25 Mars 2014

Je vais vous éviter une liste incroyable d’articles allant tous dans le même sens: Attention, danger!

Ce que vous auriez pu lire (entre les lignes !) :

En ce qui concerne les cas empoisonnement qui ont augmenté de 300% en 1 an aux États-Unis, il me semble que plusieurs points auraient du être préciser plus clairement par les journalistes:

  1. Les doses de nicotine aux Etats-Unis ne sont pas réglementés comme en France; on y trouve donc des e-liquides à dosage nettement supérieur
  2. Les flacons n’ont pas tous des sécurités enfants
  3. Une augmentation de 300% sur un marché nouveau semble normale
  4. Les empoisonnements ont touché presque uniquement des enfants de moins de 4 ans
  5. Le seul décès aujourd’hui recensé est un suicide par injection du liquide en intraveineuse
  6. La toxicité par ingestion de la nicotine est symbolisée sur nos flacons par une tête de mort (!) et pour les spécialistes, avant qu’il y ait décès, il faut une ingestion de 1ml par kg

Dans le cas de l’inefficacité de la cigarette électronique comme soutien dans l’aide à l’arrêt du tabac, il nous semble important de relever trois choses concernant l’étude dont tous les médias se font le relais:

  1. Cette étude est un questionnaire en ligne. Cela n’enlève en rien la faisabilité d’une telle méthode mais permet de douter de sa totale crédibilité. Nous savons tous qu’un questionnaire rédigé par des personnes a un côté partial qui doit être contrebalancé par des études aux méthodes plus “scientifiques”
  2. Le panel interrogé est de 949 fumeurs, ce qui somme toute est un peu faible par rapport aux nombres de fumeurs
  3. Cette étude concernait les habitudes tabagiques des fumeurs et une seule question portait sur la cigarette électronique sous ces termes précis :”En dehors des cigarettes, avez-vous utilisé une cigarette électronique ces trente derniers jours ?”

On peut donc légitimement douter des résultats de cette étude… et parler d’une désinformation sur la e-cigarette…

Notre rôle n’est pas de nous attarder sur ces “buzzz” qui créent de l’intox (organisé ?) mais de rester attentif à tous les points. Positifs, négatifs: tout est utile dès lors que les informations sont validées, sérieuses et recoupées.

L’e-cigarette est encore un marché en plein essor et nouveau donc il nous faut rester vigilant, être des relais d’informations vérifiées et de conseils pour les néophytes, curieux de se lancer dans l’aventure.

Nouveaux vapoteurs, il y a des forums, des magasins, des vendeurs, des experts, des vapoteurs confirmés prêts à vous conseiller, vous rassurer, vous aiguiller et vous aider à passer le cap!

 

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.