Assistance au 04 66 05 73 59
Paiement sécurisé CB

La eCig gagne des parts de marché

La cigarette électronique ou ecig est de plus en plus adoptée par les Français. On aime plus « vapoter » que fumer. Et le marché de la commercialisation de cette cigarette s’étend sans cesse, malgré la présence de l’industrie du tabac.

Déjà 1 000 000 de « vapoteurs »

C’est en 2007 que la cigarette électronique a fait son entrée sur le marché français de la cigarette. Malgré la présence de la cigarette classique à travers ses grandes industries de production, la ecig réussit à se faire une place de choix sur le marché. « Vapoter », qui est le fait de consommer de la cigarette électronique, est devenu plus fréquent chez 500 000 fumeurs en France. Notons qu’on compte environ 15 millions de fumeurs au total.

Et, avec la cigarette électronique présentée comme une alternative pour en finir avec la dépendance au tabac, un grand nombre de ces fumeurs trouvent en elle la solution pour un sevrage. Ce qui justifie l’engouement suscité par la ecig et la multiplication des marques de commercialisation sur le marché. Le fait que l’e-cigarette soit une cigarette rechargeable avec des e-liquides est autre avantage pour les vapoteurs. Son prix est entre 40 et 80 euros, et celui des e-liquides entre 4 et 9 euros selon la marque. Les offres sont très diversifiées sur Vapostyl. Avec cette ecig, le fumeur peut diviser par huit le budget mensuel qu’il consacre à la consommation de la cigarette. Ce qui est très intéressant pour sa poche.

De gros chiffres d’affaires pour la ecig

La plupart des marques qui sont présentes aujourd’hui sur la scène française s’étaient fait connaitre via internet. Quelques-unes ont encore des services « exclu web » avec des ventes sur internet. Mais, aujourd’hui, plusieurs marques disposent de centaines de boutiques de commercialisation de cigarettes électroniques. Elles continuent d’étendre leur réseau de distribution avec l’ouverture de nouvelles boutiques. Étant moins d’une dizaine au total à se partager un marché assez important avec l’augmentation des vapoteurs chaque année, ces commerçants de l’e-cigarette gèrent de gros chiffres d’affaires. Certaines marques comptent déjà des millions.

En 2012, le chiffre d’affaires en France était estimé à 40 millions d’euros. Avec l’augmentation des vapoteurs, on pense que ce chiffre franchira le seuil des 100 millions d’euros cette année. Et le nombre de points de vente qui était estimé à 150 pourrait doubler d’ici à la fin de 2013. D’ailleurs, on compte déjà de nouvelles marques de commercialisation qui offrent des produits encore plus concurrentiels. Et le développement rapide de ce marché attire certaines grosses industries de tabac qui prévoient s’investir dans la fabrication et la commercialisation des cigarettes électroniques.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.